La Communauté

Conseil communautaure

Syndicat Intercommunal du Beuvron et de l’Ayron créé en 1987, puis Communauté de Communes du Pays de Louvigné du Désert à partir du 31 décembre 1992 et enfin Louvigné Communauté depuis le 19 décembre 2002, la Communauté regroupe 8 communes et 8 825 habitants (pop. légale INSEE au 1er janvier 2013) sur une superficie de 16 000 hectares.

Les 8 communes membres :

La Bazouge du Désert (1 093 habitants)
Louvigné du Désert (3 758 habitants)
Le Ferré (682 habitants)
Mellé (671 habitants)
Monthault (251 habitants)
Poilley (397 habitants)
Saint Georges de Reintembault (1 638 habitants)
Villamée (335 habitants)

Qu’est-ce qu’une Communauté de communes ?

Au 1er janvier 2013, la France compte 36 049 communes regroupées au sein de 2 456 établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre qui rassemblent, au total, 60,9 millions d’habitants. On dénombre désormais 15 communautés urbaines et 1 métropole, 213 communautés d’agglomération, 2 223 communautés de communes, 4 syndicats d’agglomération nouvelle.

Les communautés de communes ont été créées par la loi ATR du 6 février 1992. Cette loi incitait les regroupements de communes, particulièrement en milieu rural, afin de mieux répondre aux enjeux de gestion publique locale par l’élaboration d’un projet commun d’aménagement et de développement du territoire sur un espace de solidarité.

La loi du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales incite à la généralisation de l’intercommunalité à fiscalité propre avec à l’échelle nationale et à sa démocratisation à travers l’instauration d’un mode de scrutin « jumelé » visant à désigner par le citoyens les conseillers communautaires dans le cadre des prochaines élections municipales de 2014.

Quel est le principe ?

Les communes s’associent sur la base du volontariat et mettent en commun leurs moyens pour assurer des services à la population, construire des équipements, permettre le développement du territoire.

Pourquoi ?
La coopération intercommunale permet la mise en cohérence des projets sur un même territoire de vie. L’intercommunalité n’est pas en concurrence avec les communes, elle les complète. En se regroupant et mutualisant leurs moyens, les communes peuvent mettre à disposition des habitants des services essentiels dans divers domaines (développement économique, transports, accès au numérique, équipements sportifs…).